Pas de lutte contre la Covid-19 sans combat pour l’environnement

Article : Pas de lutte contre la Covid-19 sans combat pour l’environnement
22 mai 2020

Pas de lutte contre la Covid-19 sans combat pour l’environnement

Dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, nous oublions le combat pour la protection de l’environnement. Pourtant ces deux combats doivent être liés pour éviter de nouvelles crises pandémiques.

Dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, les êtres humains endommagent en même temps leur environnement. La gestion des moyens utilisés pour vaincre la Covid-19 se révèle également nocive pour notre planète. Une situation qui rejoint quasiment le paradoxe de l’ancienneté entre l’œuf et la poule.

Interdépendance entre santé humaine et santé de la planète

Dans sa réponse à la Covid-19, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) signale que la santé des êtres humains reste étroitement liée à celle de la planète. Mais la guerre dans laquelle nous sommes engagés contre la pandémie de coronavirus aura des conséquences drastiques sur notre cadre de vie, signale-t-on dans ce document. Ces dangers proviennent de plusieurs sources : « Une très forte augmentation des déchets dangereux tels que les équipements de protection individuelle, les appareils électroniques, les produits pharmaceutiques, le déversement de millions de litres d’eaux usées et l’utilisation massive de détergents, de désinfectants et de solutions antimicrobiennes« , indique le PNUE.

Au Mali, des images ont circulé sur les réseaux sociaux durant cette période de pandémie pour sensibiliser sur la gestion des équipements de protection individuelle, notamment les masques. Nombreux sont ceux qui les utilisaient pour ensuite les jeter à ciel ouvert à la portée des enfants.

Changer de cap

Plusieurs études ont en effet montré une recrudescence de la présence des plastiques dans l’environnement depuis l’avènement de la Covid-19. Or, un de nos combats était celui d’un monde sans plastique. Mais aujourd’hui, leur retour triomphal interpelle tous les humains à encore mieux évaluer notre rapport à ces substances.

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d’une gestion plus consciente des déchets liés à cette maladie. Cela pour non seulement protéger l’environnement, mais aussi éviter de nouvelles contaminations autour de nous. Pour ce faire, le PNUE estime qu’il faudrait « promouvoir des technologies et des méthodes de gestion des déchets respectueuses de l’environnement« . Outre cela, il faudrait également procéder à une interdiction de brûler les déchets et de les déposer dans des décharges à ciel ouvert.

« Notre planète doit être viable pour que ses habitants se remettent de la pandémie de Covid-19 et empêchent la survenue de nouvelles crises« , insiste le PNUE.

Partagez

Commentaires