Mali : la Covid-19 fait des ravages, mais beaucoup ne croient pas

Article : Mali : la Covid-19 fait des ravages, mais beaucoup ne croient pas
2 janvier 2021

Mali : la Covid-19 fait des ravages, mais beaucoup ne croient pas

Depuis début décembre 2020, les chiffres sur le taux de contamination à la Covid-19 au Mali font froid dans le dos. La pandémie de coronavirus revient avec force et fait des ravages sur son chemin. Pourtant, beaucoup de Maliens ne croient pas à la réalité de cette maladie dans notre pays.

7226 cas positifs, 211 décès dans les centres de prise en charge et 4807 guéris. Telle est la situation épidémiologique du samedi 2 janvier 2021, communiquée par le Ministère de la Santé et du développement social du Mali. À la date du 2 décembre 2020, le pays comptait 4827 cas positifs. Ce mois-ci, la maladie a franchi la ligne rouge. D’où l’adoption de plusieurs mesures de prévention par le Conseil supérieur de Défense national, le 1er décembre, pour faire barrage à cette pandémie.

Malgré cette hausse du taux de contamination, nos populations restent naïves et continuent à soutenir ou croire à des théories de complot politique.

Distanciation physique, lavage des mains à l’eau et au savon, port du masque, limitation du nombre de personnes dans les lieux publics, fermeture des lieux de luxe … Ces mesures ont été prises par les autorités maliennes. Mais la population se moque éperdument de toutes ces précautions pour stopper la progression de la maladie à coronavirus au Mali.

Qui a la preuve de l’existence de la Covid-19 chez nous ?

Chaque jour, les localités enregistrent des cas positifs de Covid-19. Mais qui connaît une famille ayant enregistré un cas de cette maladie ? Cette question revient le plus fréquemment dans les discussions entre amis. Mais faut-il pour autant en vouloir au peuple ? Les communications faites par les autorités sanitaires au début de cette pandémie ont entretenu la confusion dans l’esprit de beaucoup de nos citoyens. À l’époque, même les spécialistes ignoraient énormément de choses sur cette maladie. Plusieurs opinions ont été alors avancées pour être ensuite contredites. Ces positions contradictoires sur la même maladie sont à l’origine du doute chez le peuple malien. 

Aujourd’hui, les leçons sur les erreurs commises ont été tirées, « l’infodémie » est donc inacceptable autour de cette maladie, comme l’est le refus du port du masque.

Appel à la mobilisation générale

À l’occasion de son discours pour le Nouvel An 2021, le président de la transition malienne, Bah N’daw a donné le ton en appelant à la mobilisation générale contre cette maladie. En effet, cette pandémie donne une occasion particulière aux maliens de revoir leurs attitudes, et de se serrer les coudes contre ce fléau. 

Ne dit-on pas chez nous que le seul véritable ennemi d’un homme reste la maladie ? Conscient de la pertinence de cet adage, chaque malien doit éviter de devenir un danger pour son prochain. Chacun doit alors suivre les mesures préventives édictées. 

Au stade actuel de la maladie, la vigilance doit être le maître mot. À ce titre, les opinions contribuant à véhiculer de fausses informations sur la Covid-19 sont inacceptables. 

Partagez

Commentaires